Hygiène Balnéothérapie – Méthode HACCP/PMS –

Maîtrise et prévention du risque infectieux en balnéothérapie

La balnéothérapie consiste à utiliser des bains de façon méthodique pour des patients, en immersion partielle ou totale, avec un objectif thérapeutique de rééducation.

Cependant, le risque infectieux en milieu aquatique est à prendre en considération afin de réduire toute contamination.

La diversité des patients, la fréquence d’utilisation et le milieu lui-même font en sorte que les équipements d’hydrothérapie peuvent constituer d’excellents réservoirs pour les micro-organismes pathogènes, favorisant la transmission d’infection d’un individu à l’autre.

La principale source de contamination s’effectue à partir de flores microbiennes :

  • cutané muqueuse
  • pharyngée
  • digestive

C’est la raison pour laquelle la démarche de la prévention et de la maîtrise du risque infectieux en balnéothérapie passe par la mise en œuvre de mesures techniques et de règles d’hygiène qui doivent être scrupuleusement respectées.

Le médecin vérifie l’absence de contre-indication initialement et tout au long de la prise en charge.

Notions réglementaires relatives aux piscines et aux bains thérapeutiques :

  1. Législation des piscines
  2. Contrôles réglementaires
  3. Contrôles avant l’utilisation des bains

Les règles élémentaires d’hygiène pour les personnels et les bénéficiaires :

  1. La notion d’infection liée aux actes de soins

Le traitement de l’espace aquatique :

  1. Le matériel
  2. Les produits
  3. Les méthodes adaptées
  4. Les procédures, les plans de nettoyage et leur mise en œuvre

La démarche assurance qualité en balnéothérapie :

  1. La notion d’organisation et de traçabilité
  2. L’évaluation des pratiques et les outils d’amélioration
  3. Audits et plan d’amélioration
  4. Définition des critères permettant d’évaluer l’efficacité du programme.

Une réflexion à partir des pratiques professionnelles des participants, et des difficultés rencontrées.
Les acteurs impliqués sont :

    • Directeur de l’établissement
    • Président du CLIN
    • Direction des soins
    • IDE Hygiéniste
    • (EOH) équipe opérationnelle en hygiène
    • Kinésithérapeute
    • AS
    • Service de santé au travail
    • Responsable Technique et techniciens de maintenance

 

Textes réglementaires :

Il est recommandé d’appliquer les Normes d’hygiène et de sécurité des piscines publiques, et plus précisément :

Le décret N° 81324 du 07 Avril 1981 modifié par le décret N° 91980 du 20 Septembre 1991, 1995, 2000 puis par l’arrêté du 18/01/2002 (Hygiène et sécurité).

Arrêté 2007 sur la qualité de l’eau :

Circulaire DGS du 05 Octobre 2004 relative aux produits et procédés pour la désinfection des eaux de piscines.

Circulaire sur procédure de traitement de l’eau : arrêté « Surveillance Légionnelles « et circulaire N° DHOS/01/2008/305.

Recommandations COTEREHOS 2002 (Comité Technique Régional Environnement Hospitalier et Organisation des Soins).

DUREE DE LA FORMATION
 
2 jours (14 heures), public concerné : cadre hygiéniste, responsable technique, technicien des bassins, AS, agent d’entretien des bassins.

La méthode HACCP/Plan de Maîtrise Sanitaire

Préambule :
La démarche HACCP permet de satisfaire à l’obligation de résultat imposée par l’article 5 du règlement (CE) N° 852/2004 du 29 avril 2004 relatif à l’hygiène des denrées alimentaires.

Le Plan HACCP associé à la gestion de la traçabilité, aux bonnes pratiques d’hygiène et au suivi des produits non conformes, s’inscrit dans le Plan de Maîtrise Sanitaire.
Objectif :
Mettre en œuvre les procédures sanitaires pour identifier les principaux risques conformément à la législation en vigueur.
Contenu :

    • Notions en microbiologie alimentaire et TIAC
    • BPH Rappel des bonnes pratiques
    • Mise en œuvre du plan PMS et des procédures associées
    • Principe et application de la Méthode HACCP :

7   principes :

    • Réaliser l’analyse des risques
    • Déterminer les points critiques
    • Déterminer les limites critiques
    • Etablir un système de surveillance des CCP
    • Déterminer les actions correctives à prendre lorsque la surveillance d’un CCP n’est pas maîtrisée
    • Etablir les procédures de vérification du bon fonctionnement du système HACCP
    • Etablir un système documentaire

12 étapes :

    • Constituer l’équipe HACCP
    • Description complète du produit
    • Utilisation attendue du produit
    • Elaboration du diagramme de fabrication
    • Vérification du diagramme de fabrication
    • Procéder à l’analyse des risques
    • Identifier et classer les CCP
    • Etablir les limites / seuils critiques des CCP
    • Mettre en place un plan de surveillance et contrôle
    • Définir un Plan d’actions correctives
    • Validation et vérification du plan HACCP
    • Mise à jour du Plan :
    • La conservation des denrées
    • PND : Plannings et Plans
    • Affichage obligatoire
    • Gestion des anomalies détectées et mise en place des actions correctives.

Durée de la Formation : 2 Jours – 14 Heures

Public concerné : toute personne ayant un poste lié à la restauration ainsi que le Chef de cuisine, le Responsable économat, le Responsable de salle.

Pour tout renseignement sur les modalités pratiques, nous consulter.